Menu

21 nov. 2012

sotheby's France décembre 2012

Quelques poulies de métier à tisser de Côté d'Ivoire présentées le 12 décembre 2012 aux prochaines Ventes de chez Sotheby's Paris


Estimation 4000€a7000€

Chez les Guro, les figures zoomorphes ornant les poulies "représentent l'animal fondateur du lignage du tisserand, qu'il est interdit de tuer et de consommer, ou un animal rappelant l'habileté et la vélocité du tisserand" (Deluz in AFAA, 1989, p. 211). Cette dernière qualité est exprimée ici par la superbe tension de la pose et la fluidité des formes. Voir Afrique Noire : Sculptures des collections privées suisses (1971, fig. 265) pour une poulie très comparable.

Extrait du catalogue



Estimation 7000€ a10000€
Note du catalogue
"Avec la plus stricte économie de moyens, cet artiste a créé une miniature à la présence monumentale" (Vogel, 1986, p. 46). Cette superbe poulie de métier à tisser se distingue également par la rareté de son iconographie, "à la fois énigmatique et provocante" (Vogel, idem). Avant d'entrer dans la collection de Carlo Monzino, elle a appartenu à Pierre Meauzé, conservateur au musée des Arts d'Afrique et d'Océanie (Paris), qui dans son ouvrage Art Nègre, en 1967, défendit magistralement la dimension esthétique des arts africains


Voir Dapper (1995, p. 175) pour une poulie Sénufo de style comparable, dans l'ancienne collection Hubert Goldet.
Note du catalogue


Dans la rare association des traits anthropomorphes et de ceux d'un éléphant, la tête porte à son paroxysme la dynamique du style Guro, jouant sur la tension des courbes et des contre-courbes. Patine profonde, mettant en valeur l'élégance de la coiffure.


estimation 4000 à 7000€ 
A l'image des masques lomanesurmontés d'un ou deux oiseaux, cette rare poulie de metier à tisser reflete , dans le parfait equilibre de sa composition et dans la delicatesse des détails , toute l'élégance des Arts Yaouré
voir Allentown Museum of Art ( 1971, fig 9 ) collection Harold Rome



La modernité du visage - confinant à l'abstraction - évoque très directement la beauté épurée des "masques lune" Baulé.

Avec leur auréole dentelée - comme ici à l'arrière de la coiffe - les très rares masques lune (cf. Sotheby's New York, Collection William Brill, 17 novembre 2006, n° 44) représentent, selon Susan Vogel, des phénomènes naturels tels que l'arc-en-ciel, le soleil couchant et la lune, et apparaissent parfois au début des mascarades du mblo (Vogel, 1997, p. 161). La transcription de cette esthétique sur une poulie de métier à tisser est, à notre connaissance, unique. Ici, l'épure géométrique du visage est accentuée par sa conception en deux dimensions. S'ajoute enfin la liberté avec laquelle l'artiste a interprété la coiffure et les marques identitaires, jouant à la fois sur la rigueur du graphisme et l'asymétrie des dessins - ces derniers mis en valeur par les nuances brun rouge de la patine profonde.

Estimation : 10000€ à 15000

Extrait du catalogue de la vente



Aucun commentaire: