Menu

17 déc. 2010

Le monde des Yombe maitres de la magie



Exposition Mayombe
Musée M de Louvain










Le Mayombe se situe dans la region du bas- Congo .
A l'occasion de l'independance du Congo le Musée de Louvain organise une exposition à partir de la collection de l'Université catholique de Louvain léguée par le Père Bittremieux alors missionnaire et qui rapporta non seulement un nombre impressionnant d'objets mais aussi des photographies de terrain et une documentation remarquable .

Le monde des Minkisi
ou
fétiches à clou

Les Yombe invoquaient les Minkisi ( N'kisi au sing) pour acquérir le pouvoir ou obtenir guerison ou protection .
Ils sont la représentation d'un esprit qu'il faut convoquer . Cette fonction revient au devin ou "Nganga "qui peut réveiller les esprits en projetant de l'argile blanche , de la poudre de bois rouge , du noir , du sang et en y plantant lames et clous .

Ils portent des charges magiques refermées dans une petite boite souvent fermée par un miroir sur le ventre :" le Bilongo" . On y trouve une multitude d'objets ( griffes, plumes, graines etc...)




Nkondi "Makoango " dont la puissance est révélée par l'extraordinaire abondance de clous et de lames fichés dans son corps . Sur sa tête une charge : sachet de médicaments et de toutes sortes d'objets métalliques.




"Mabiala ma Ndembe"
Féticheur vengeur capable de juguler les gonflements du ventre et des pieds chez l'enfant




Figure Canine Mawenze Yombe
Son pouvoir consistait à provoquer la maladie du sommeil et la surdité





"Mungundu " Yombe
N'kondi monumental très chargé de clous de lames dont la charge magique : le" Bilongo" est manquant sur le devant .
Dans la position traditionnelle : bras droit levé à hauteur d'épaule le pouce levé et les doigts refermés sur un couteau (manquant) , la main gauche sur la hanche , le visage est légèrement orienté vers le haut , la bouche entrouverte laisse apparaitre la langue indiquant quil fallait lécher la lame de metal avant de l'enfoncer dans la statue .

Cette statue est issue des collections du MRAC .

à suivre


1 commentaire:

collectifexperts a dit…

Merci pour cette ballade. Belle expo !
Richard