Menu

6 août 2010

Le salon international des arts premiers IXe édition parcours des Mondes






Parcours des Mondes 2010

Quelques Galeries de Saint Germain Des Prés

Du 8 au 12 Septembre 2010

Galerie Charles Weslay Hourdé

L'ouest Africain



Statuette, Bambara,
Mali. H. : 43 cm
Photo
©Charles-‐Wesley Hourdé.

A l’occasion du 50ème anniversaire de l’indépendance de la plupart des pays d’Afrique occidentale,
la Galerie Charles-‐Wesley Hourdé est heureuse de présenter une sélection d’oeuvres issue de
ces régions. Parmi ceux-‐ci, une superbe statuette baoulé de Côte d'Ivoire à l'expression saisissante et provenant d'une importante collection coloniale. Une statuette bambara d'une étonnante modernité plastique illustrera les arts maliens tandis que le Nigeria sera représenté par une statue igbo monumentale, comparable à celle de la collection Baudoin de Grunne.
Charles-‐Wesley
Hourdé


Galerie Maine Durieu
les Lobi



Couple,Lobi,
BurkinaFaso.
Photo
©Brigitte Cavanagh

Cette année ,la galerie MaineDurieu nous présente ra une exposition riche et diverse. Elle fera dialoguer un bel ensemble de sculptures Lobi anciennes du Burkina Faso, au naturalisme émouvant, avec une sélection de pièces choisies pour la pureté de leur forme et leur simplicité, tels des churinga, fines planches couvertes de gravures géométriques, réalisées par les Aborigènes d'Australie.

galerie Yann Ferrandin
Les Sièges



Fauteuil, Ngombe, région
de
l’Oubangui,
R.D.Congo.
XIXesiècle.Bois clouté de laiton.
Photo © Hughes Dubois


Black Seat

Si la fonction première du siège évoque le confort ou le repos de l’homme, il est aussi symbole d’autorité, d’échanges ou de rites. Dans les multiples sociétés africaines, le siège joue un rôle essentiel. Il éloigne des nombreux dangers d’un sol hostile, il accompagne le répit ou les palabres, il relie l’homme à la terre, il incarne autorité, ancêtres ou animaux totémiques.
Aux « formes sublimées », empreintes d’une grande variété et de la liberté des sculpteurs, s’ajoutent les patines, les usures, les réparations ou les embellissements successifs qui rythment les vies de plusieurs possesseurs.
Chaque siège reste une pièce unique au sein du corpus tribal.
L’exposition Black Seat, loin de se vouloir exhaustive, est le fruit de nombreuses années de recherche et réunit une cinquantaine d’exemplaires différents choisis pour leur élégance, leur rareté et leur ancienneté.

Un catalogue accompagne l’exposition.

Galerie Loeb

Les Chevaux des korèdugaw
du
Mali



Les korèdugaw, bouffons rituels, forment une classe à part des autres sociétés initiatiques bamana.
Intervenant, en groupe, dans tous les événements de la vie sociale, ils tournent en dérision, par leur comportement et leurs paroles licencieuses, tous les pouvoirs, tous les savoirs, toutes les situations. Affublés de colliers faits de graines ou de vertèbres de poisson, d’une chemise en filet à laquelle sont accrochés têtes de calao séchés, morceaux de calebasses, vieux ustensiles, ils portent quelquefois sur le visage un masque « hyène » ou un masque « cheval ». Enfin, ils chevauchent le korèdugasò ou « cheval du Korèduga » représentant une tête de cheval au bout d’un bâton, et se comportent comme des cavaliers sur une monture fougueuse, provoquant désordre et hilarité sur leur passage. Une large sélection de ces chevaux sera présentée, datant de la deuxième moitié du XXe siècle. Provenant de différentes régions du Mali, ils sont en bois, certains entièrement recouverts de métal, d’autres richement ornés de laiton ciselé. Certains sont réalistes, d’autres plein d’inventions. Tous sont différents.

Un catalogue rédigé par Jean-‐Paul Colleyn accompagnera l’exposition.

Galerie Flak


Figure féminine, Mossi,
Burkina Faso.
Début du XXe siècle ou antérieure.
H. : 46 cm.
Photo © Galerie Flak



Galerie Kanem


Masque cimier, Ijo, Nigeria. H. : 73 cm. Photo
© FD.
Présenté par la Galerie Kanem,
Saint-‐Maur
Crédit : Dossier de presse de parcours des mondes

Aucun commentaire: