Menu

17 janv. 2009

JEUNE ETHIOPIE



Mickaël Bethe Sélassié plasticien renommé nous avait habitué à des créations riches et colorées toujours en rapport étroit avec ses origines Ethiopiennes .



Il signe un livre témoignage
LA JEUNE ÉTHIOPIE
Un haut-fonctionnaire éthiopien
Berhanä-Marqos Wäldä-Tsadeq (1892-1943)

Au début du XXe siècle, sous l’impulsion d’un monarque exceptionnel, Menilek II, l’Éthiopie cherche à entrer dans la modernité. Le Roi des rois établit avec les nations occidentales en pleine expansion coloniale une relation d’égal à égal toujours ouverte, souvent chaleureuse, parfois houleuse. Avec le soutien d’un prince éclairé, le ras Mäkwännen, père du futur empereur Haylä-Sellasé, il met une jeunesse en situation de parfaire la relation avec les cultures ultramarines, notamment d’en intégrer les savoirs technologiques. Progressiste avant l’heure, cette « Jeune Éthiopie » grandit souvent à l’ombre du clergé catholique,
notamment les Capucins installés autour de Harär

Parmi eux l’oncle de l’auteur : Berhanä-Marqos Wäldä- Tsadeq. Curieux et sagace, industrieux et passionné, la première partie de sa vie d’homme se déroule dans l’enthousiasme patriotique de la modernisation et la joie de participer au mieux-être d’un peuple misérable. Cette trajectoire généreuse se trouve interrompue par l’invasion italienne qui vient changer le rythme de ces évolutions et remettre en cause avec brutalité un ordre peut-être obsolète mais néanmoins séculaire. Un livre attachant dont le plus grand mérite tient à ce qu’il nous offre la vision par un Éthiopien des premiers pas hésitants d’un grand pays vers la modernité.

Mickaël Bethe Selassié est né en 1951 à Diré-Dawa. Il fait ses études secondaires au lycée franco-éthiopien Gäbrä-Maryam où il obtient un baccalauréat scientifique en 1970. Il entreprend alors en France des études de physique-chimie qu’il abandonne au bout de trois ans pour se tourner vers sa vraie vocation, l’art. Il se consacre ainsi depuis 1981 à la peinture et à la sculpture. L’artiste vit et travaille à Paris.

MICKAËL BETHE SELASSIÉ :
Jeune Ethiopie:
edition l'Harmattan

Sculpture de l'auteur

Aucun commentaire: