Menu

23 sept. 2007

le Poro société secrète Sénoufo Côte d'Ivoire

Le Poro


Société secrète d'initiation masculine Sénoufo
Essentiellement agriculteurs , les Sénoufo , divisés en une trentaine de groupes, sont établis dans le sud-estdu Mali , le sud-ouest du Burkina-faso , et au Nord de la Côte d'ivoire .
Constitués en société lignagère , fortement hierarchisée, l'organisation Sénoufo s'appuie sur un système d'obligations réciproque où le Poro joue un rôle essentiel . Pricipale société secrête d'initiation masculine , le poro est à la fois un ordre moral , un appareil repressif , un enseignement et un intiation aux mystères.
L'enseignement et les rituels sonts basés sur le respect de l'autorité des anciens , le travail collectif et l'obéissance à ses règles et à ses lois .La transmission de ces valeurs se font dans le cadre d'une initiation en trois étapes de sept ans chacunes . le smembres sont rassemblés par "classe d'âge " , apprennent des récits sabrés, jes danses, les gestes rituels, les interdits , les "vrais" noms et la signification symbolique des objets cérémoniels.
Le poro contrôle l'agriculture qui est placée sous la double autorité du chef des récoltes et du chef de l'enceinte sacrée . Les travaux sont effectués par les jeunes issus des générations en cours d'initiation.
Obligation est faite à ses membres de pourvoir , en plus des obligations familiales , aux besoins des anciens qui appartiennent à leur bosquet sacré.Ce syspème de partage des biens et des travaux communautaires , institués dans le cadre du Poro , dynamise l'économie et permêt , par la régulation, une bonne répartition des ressources .
Le Poro se pratique aussi parmi les mende de Sierra léone et les Vai du Libéria mais aussi , sous une autre appellation dans d'autres parties del'Afrique de L'Ouest.
bibliographie
Anita J.Glaze : The western Sudan in For Spirits and Kings, African Art from Tishman Collection, (ouvrage collectif), The Métropolitan Muséum of At , New York 1981
Arts de Côte d'Ivoire ( ouvrage collectif)Musée Barbier Mueller 1993
Die kunst der Sénoufo, Till Förster , Rietberg Muséum, Zürich, 1988

Aucun commentaire: