Menu

4 oct. 2013

les Marionnettes BOZO ( Mali)



      Retour sur une belle vente


L'exposition des Marionnettes BOZO de Pierre Robin se poursuit jusqu'au 14 Avril.Galerie Liberal Bruant 7503 Paris



Vous verrez rarement une telle profusion de masques et découvrirez des objets nouveaux, curieux, originaux, d'une qualité plastique singulière.Dans ses jaillissements parfois burlesques de membres ou d'appendices et ses explosions de couleurs bigarrées, cet art si profondément Africain s'impose comme un art primitif authentique



Les Bozo peuplent une partie des rives du Niger (Mali).

On les appelle "les maitres de l'eau".Issus d'une lignée de noblesse de l'empire du Ghana au XIè siècle, ils sont devenus pêcheurs et bateleurs parmi des populations de d'agriculteurs et d'éleveurs

La Cérémonie du Sogobo
Dans la région de Ségou, existe une tradition ancestrale : le théâtre des marionnettes qui sortent lors du Sogobo, réjouissance populaire, dans les villages du Mali ; mais cette fête est bien plus qu’un simple spectacle de marionnettes : d’autres arts interviennent comme la musique, la danse et le chant, avec une participation active du public, notamment pour les danses collectives. La grande variété des marionnettes en constitue aussi l’une des caractéristiques : pourtant elles ne vont pas se succéder en une série de tableaux sans liens : elles prennent vie dans le cadre de tout un scénario, soigneusement imaginé par les organisateurs. Le SOGOBO est un art global, une performance …

Les spectacles ont lieu la journée( tiefedow) ou le soir (Sufe dow).Parfois on assiste à des spectacles sur le fleuve, les marionnettes étant embarquées sur les pirogues ou jouent dans l'eau ( poisson ou hyppopotame).
les marionnettes sont parfois de très grandes dimensions .Elles sont sculptées par les forgerons comme partout en Afrique mais elles sont la proprité des jeunes.
Chaque marionnette a une signification particulière

les marionnettes

Elles ont un rôle éducatif et ludique:mises en scène lors de contes relatifs à la maternité,aux forces de la nature, aux gévies de la brousse, au monde invisible animal et humain


Les Bozo, à travers leurs Marionnettes considèrent leur spectacle comme un moyen de communication qui dirige les énergies créatrices de la société .
voir le site "détoursdesmondes"
la galerie Loeb spécialisée dans les marionnettes bozoRand africa art

On distingue 2 types de marionnettes
les Manin : Marionnettes à forme humaines

-Yayoraho : de couleur jaune vif , elle représente la fertilité et la famille . Selon l'âge la position des seins est différente.

-Fula Mousso :Symbole de la femme Peule, belle infidèle et légère.


Tubatu Kun : visage blanc , colon qui exploite et oppresse.


Les Sogow : marionnettes animalières
clic :zoom


















le monde animal est très représenté : chaque animal à une signification particulière


- Diawara : le lion, représente l'autorité politique
-Suruku : la hyène , connait l'avenir ,

-Koté Kono , l'oiseau calao au grand bec , est le juge équitable

Saga : le bélier /-Tango : l'antilope /-Sigi Mis : le buffle /-Bama : le crocodile /-Malikono : l'oiseau /-Banikono : La cigogne ....

Cet art est encore vivant dans les villages au Mali, notamment autour de Ségou.

Il participe d’une culture populaire toujours vivante, puisant au tréfonds de l’imaginaire bamana, bozo et marka : une expression sociale intime, celle où des communautés villageoises réaffirment leur lien identitaire et les valeurs sociales auxquelles elles croient.

Pourtant cet art est menacé : organisé par les TONW (associations traditionnelles regroupant tous les jeunes dans les villages), il connaît une désaffection certaine, à la fois pour des raisons économiques (difficulté à financer les marionnettes et l’organisation de la fête), et idéologiques : le message qu’il véhicule concerne peu les populations urbaines

.Ainsi, bon nombre de maliens n’ont jamais assisté à un SOGOBO, n’en connaissent pas le contenu, ou n’accèdent plus à la significations des différentes marionnettes.Comme il est pratiqué sur un temps très court (2 jours et 2 nuits en général) à la fin de la saison sèche et/ou la fin de la saison des pluies, et à usage unique des villageois sans publicité, cet art est peu accessible.
Pour le public étranger, il est difficile, voire impossible, d’approcher cet aspect de la culture malienne, sauf à lire quelques ouvrages spécialisés quasiment introuvables.

Une Exposition à lieu en ce moment à Ségou ( mali)
L’objectif de cette Exposition est donc double : - mettre en valeur et faire connaître par le public malien et étranger une des composantes essentielles de la culture malienne - Un objectif artistique : que « l’art de la marionnette » soit considérée comme une discipline à part entière dans le paysage artistique malien et suggérer des pistes de ré appropriation de ce patrimoine, notamment dans la création contemporaine

Contenu de l’Exposition


Présentation de 42 pièces : marionnettes ou masques , avec leur environnement complet pour certaines : avec mannequins ou carcasses- Présentation de 9 instruments de musique et accessoires nécessaires au SOGOBO- Chacune des pièces est accompagnée d’une description, et d’un aperçu rapide de sa signification dans le spectacle : il n’est pas de pièce insignifiante, toutes sont chargées de sens ! Un cartel donne les explications nécessaires à chaque SOGO - Un ensemble de panneaux commentaires permettent au visiteur de comprendre le déroulement et le sens d’un SOGOBO, avec des détails sur son organisation pratique ou le mode de fabrication des marionnettes par exemple-

Une partie de l’Exposition est dédiée aux rapports avec l’art contemporain : y sont présentées des œuvres d’un jeune plasticien (Amadou SANOGO) , d’un « naïf » (David Coulibaly) et des marionnettes créées pour son spectacle contemporain par Yaya Coulibaly, animateur de la Troupe de Marionnettes connue internationalement-
Animation sur le site : travail de sculpteurs, visites commentées et interventions de SOGOW .



Cette Exposition est la première de ce type, jamais proposée au public au Mali. Seuls des musées étrangers ont abordé le thème : Lisbonne, Amsterdam, Brighton,








(extrait du site africinfo.org )

1 commentaire:

miriam a dit…

ton blog a chagé je suis perdue! comme j'ai adoré cette expo; bonne année